Dans un précédent article, j’avais expliqué pourquoi le mot “crypter” n’a aucun sens en français. Je vais continuer sur ma lancée pour maintenant expliquer la différence entre chiffrer et coder un message.

Lorsque l’on parle de coder un message, on sous-entend l’utilisation d’un code de référence qui va permettre aux personnes le connaissant de transformer le message de notre langue commune à une forme codée et vice versa. Un des exemples les plus connus est le Morse. Toute personne connaissant le Morse est capable de comprendre les messages codés avec ce dernier.

Contrairement aux codes comme le Morse, les algorithmes de chiffrement assurent une confidentialité des messages, que le système cryptographique soit connu ou non. En effet, dans le cas du chiffrement, seule la clé est confidentielle. C’est ce qu’énonce le principe de Kerckhoffs, également repris par Shannon avec sa maxime :

L’adversaire connaît le système

Il est donc évident qu’utiliser un algorithme de chiffrement est bien plus judicieux qu’utiliser un code pour rendre ses données confidentielles.