Edit : Une autre solution beaucoup plus propre m'a été proposée pour réaliser exactement la même chose :

    export HISTFILE=/dev/null
    

    Après ceci, l'écriture de l'historique des commandes par Bash aura lieu dans /dev/null, ce qui revient à écrire dans le vide.


    Comme vous devez le savoir, le shell Bash conserve un historique des dernières commandes que l'utilisateur a entré dans son terminal. Cela permet de garder une trace de ce qui a été fait, chose particulièrement importante sur un serveur, surtout si plusieurs personnes travaillent sur la même machine avec le même compte. La liste des commandes est stockée par défaut dans le fichier ~/.bash_history et il est possible d'afficher cette liste avec la commande history.

    Read more SysAdmin Bash

    Maintenant que nous disposons d'une Debian sur notre Transformer Prime (cf : Allier Android en GUI et Debian en CLI sur la Asus Transformer Prime), il est grand temps de commencer à jouer avec. C'est dans cette optique que j'ai décidé de détailler dans cet article la marche à suivre pour programmer une carte Arduino (Uno dans mon cas).

    Dans un premier temps, il nous faut préparer notre environnement de développement au sein de la Debian. Un petit coup de aptitude (ou apt-get, selon vos préférences) et le tour est joué :

    aptitude update
    aptitude install gcc-avr avrdude avr-libc
    

    Il va également nous falloir de quoi écrire notre code. Pour ma part, mon choix s'est tourné vers Vim. De plus, l'utilisation d'un Makefile va grandement nous faciliter la vie. Prenez donc le temps d'installer make en plus du reste.

    Read more Programming Android Debian Arduino

    Ça y est, j'ai enfin reçu ma tablette tactile, la Asus Transformer Prime !

    Pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une tablette qui a la particularité d'être vendue avec un dock clavier (une station d'accueil) lui permettant de se transformer (d'où son nom) en petit ordinateur. Une fois montée sur le dock, on a réellement l'impression que c'est un netbook.

    Le principal intérêt de cette tablette est donc son utilisation en tant qu'ordinateur. C'est pour cette raison que je trouvais dommage de devoir se limiter aux applications Android qui ne sont pas particulièrement adaptées à l'ensemble des usages qu'en ferait une personne expérimentée dans le domaine de l'informatique. Par exemple, comment compiler un programme développé en C sous Android ? Et comment implémenter ce dernier dans une carte microcontrôleur ? Ou comment scanner un réseau dans le but de faire un audit de sécurité ? C'est donc pour combler ces manques que je me suis décidé à installer une distribution Debian dans un environnement confiné au sein de l'arborescence du système Android afin de pouvoir récupérer facilement l'ensemble des outils dont j'ai besoin.

    Read more SysAdmin Android Debian

    Voici une petite astuce permettant de gagner du temps :

    shutdown now
    

    Le fait d'utiliser la commande shutdown sans les arguments -r ou -h (ou encore -p) permet de passer le système en mode single user. Après ceci, quand le système vous le propose, appuyez sur la touche entrée pour récupérer un shell. Puis, utilisez la commande exit (ou la combinaison ctrl + D) pour revenir en mode multi user et ainsi recharger le fichier /etc/rc.conf.

    Ayez cependant conscience que l'ensemble de vos services vont être relancés pendant cette procédure.

    Bonne année à tous :)

    SysAdmin FreeBSD

    Edit : Depuis Jelly Bean (version 4.1.2 dans mon cas), la variable $IPTABLES fournit par Droidwall n'est plus valide. Une petite mise à jour du script s'impose :

    ## Netfilter Script by Skyper - https://blog.skyplabs.net ##
    
    # Permet de corriger un problème d'exploitation de Droidwall depuis ICS.
    
    IPTABLES=/system/bin/iptables
    
    $IPTABLES -D OUTPUT -j droidwall
    $IPTABLES -I OUTPUT 2 -j droidwall
    

    Droidwall est une application Android permettant d'autoriser ou non l'accès au réseau à une application installée sur le système en question. Pour ce faire, elle rajoute une série de règles Netfilter (via l'utilitaire "userland" iptables) selon la configuration donnée par l'utilisateur.

    Read more Systems Android Netfilter